Calling

 


 


kono koe ga kiko eteimasuka
yon deiru mune nozutto oku notokorode

douka hitori bocchino sono tonari nomou hitori no hitori bocchi deisasete
datte futari ireba futari bocchisa horane mou hitori janai

dareka gaso banii nai noga sabishi iwake janain dayo
kono itami dareka kidui teto sonna kokoro gakitto nai tetandane

ima saigen nai kanashimi no yousai wo hashiri nuke te kimi ni ai ni iku yo
jissai sanzan sagashi mawatte irunda tooku kiko eta naki koe ni
mimi wo aishite

it's calling for yourself

tatta hitotsu dake no sono inochi ha kesshite kimi wo hanasu koto hanaiyo
tada hitori kimi no inochi no hi ha kimi wo shinji te moeteru

koe ninaranai koe mo age sokoneta sakebi mo
hibiku fukai kokoro no soko kara konna tokoro niitano mitsu ketayo

ima ni kuzure ochi souna kimi ga mise ta egao kono mune itaku te
mou nanimo iwa nakuteiiyo tsunai dasono teda keha hanasa naide

ima saigen nai kanashimi no yousai wo uchi kudai te kimi wo tsure te iku yo
iikai zenryoku de hashiri kiru nda oi teikareta kimi ga matsu
namida no basho he

kimi wo shinji te moe teiru boku notokorohe

It's calling for yourself

Peux-tu entendre cette voix?
Elle appelle toujours des profondeurs de mon coeur.

Ainsi laisse mon autre moi être tout seul
Même si c'est juste les deux d'entre nous,
Écoute, tu ne seras pas seul désormais

Je ne suis pas solitaire s'il n'y a personne à tes côté
Quelqu'un remarque-t-il cette douleur ?
Et un tel coeur pleure sûrement

Je ne vois aucune fin à la tristesse passant maintenant en courant dans une forteresse, je vais te rencontrer
En réalité, tu cherche tout à fait autour pour cela
Écoutes soigneusement le cri que j'ai entendu dans la distance

Il t'appelle

Quant aux voix criantes que l'on ne peut pas entendre
Elles se sont répercutés profondément dans mon coeur
J'avais trouvé un endroit comme cela

Je semble m'effondrer maintenant comme mes maux du coeur pour le sourire que tu m'a montré
Tu ne dois rien dire désormais
Ne laisse pas s'il te plaît ma seule main qui est liée.

Je ne vois aucune fin à la tristesse maintenant comme le broyage d'une forteresse, je te prendrais
Regarde ! J'ai fini de courir avec toute ma force
Attendant à l'endroit où tes larmes ont été laissées derrière

À moin que je vous crois je brûle.

Il t'appelle

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Monkey D. Dragonne
  • 1. Monkey D. Dragonne | 06/11/2010
Trop belle parole !

Ajouter un commentaire

×