Anime Matsuri 2012 (PS)

 Interview de FLOW lors de la FanimeCon 2010 par Purple Sky Magazine.

**

Rapport du concert
 :

            Comme ouverture,  2011: L’odyssée de l’espace est arrivé crescendo au-dessus de la foule chantante lorsque FLOW a pris la scène de l'Anime Matsuri .C’était une introduction inattendue mais appropriée : le groupe avait visité la NASA (Le centre spatial Johnson), deux jours auparavant. Prenant tranquillement leurs instruments, FLOW à joué comme si c'était leur dernière performance.
            La basse de GOT a secoué la salle pendant que Keigo et Kohshi ont ceinturés leurs poumons. Fidèle à leur nom, les chanteurs de Flow ont laissés couler les paroles de rap comme si chacun finissait les phrases de l’autre. Parfois, leurs harmonies se fondaient un une seule voix résonnante. TAKE grattait sa guitare , en jetant son bras en l'air comme un rocker de heavy metal des années 80. Le public était en délire pendant les chansons sur le thème d'animé, «COLORS» et «DAYS».


“Tabidachi Graffiti” a démontré que les garçons ne montent pas toujours le volume. Les rythmes réguliers d' Iwasaki ont empêché une perte totale de l'instant, mais le pianotage léger et l'accompagnement ficelé de TAKE ont créé une atmosphère apaisante qui a fait que le public était prêt à écouter ce que les chanteurs avaient à dire au cours de leur prestation. Keigo a parlé affectueusement  de la musique rock et de l'animé tandis que Kohshi s'est axé sur un sujet plus sombre, le tremblement de terre 2011 de Tohoku.
«J'ai senti que la musique était inutile car elle ne peut rien faire contre la faim ou garder les gens au chaud», at-il dit. "Ma crainte des répliques suivantes a été allégée quand j'ai écouté de la musique. Puis j'ai réalisé que la musique, c'est le pouvoir. "


En avance , Flow a soulevé les esprits de la salle avec la reprise de Siam Shade « 1/3 no Junjou na Kanjou » . Puis vint l’introduction des membres, où TAKE a volé la vedette en se pavanant au centre de la scène avec des lunettes de soleil. Les fans ont suivis chacune de ses instructions, répéter des phrases dépourvues de sens et jeter leurs poings en l'air. L'énergie de FLOW n'a jamais faibli et éternel favori, le thème Naruto, "Go!" était la cerise sur le gâteau. Les membres de la bande ont sautés plus haut que jamais, et Kohshi a entraîné la foule à chanter avec eux, en chœur. Le public en voulait plus, et il a obtenu une autre chanson qui fut le rappel. FLOW semble vraiment avoir trouvé la puissance dans leur musique, et pas seulement en jouant de tout leur cœur, du début à la fin, mais aussi en mélangeant ensemble les mondes de l'anime et du rock 'n' roll. 


La camaraderie entre les membres de FLOW était évidente lors de notre interview, comme lorsqu'un membre répondait à une question seulement pour avoir un écho d'un des ses compagnons et obtenir ainsi avec plus de détail voire un avis personnel . Même après un week-end occupé ils sont restés enthousiastes, dans leur vision du futur.

**

Interview :

pSKY : Avez-vous changé depuis votre dernière visite au Texas en 2006 ?

FLOW : C’était notre premier concert international. A part la dernière il y a deux ans , nous n’avions plus fait de convention.  Peut-être que maintenant on nous connait pour d’autres chansons  d’animés que celles de Naruto.

FLOW : *sur le ton de la plaisanterie*  Nous avons aussi vieillis !

pSKY : Qu’est-ce qui vous a décidé à devenir musicien ?

FLOW : Nous aimions X JAPAN et nous voulions faire la même chose.

pSKY : Avez-vous suivis des cours de musique ?

FLOW : Non

GOT’S : Oui mais pas pour la Basse. A l’origine, je jouais de la guitare.

pSKY : Qu’allez-vous faire pour fêter vos  10 ans ?

FLOW : Nous allons jouer plus de concert. Cela sera un évènement de type festival où nous pourrons célébrer  notre anniversaire avec nos fans.  Cela durera cinq jours, un pour chacun de nos albums précédents.  Nous aurons aussi un événement où nous jouerons des chansons demandées par nos fans. Enfin, il y aura un grand concert le 31 decembre. (Comme celui de 2006 : COUNTDOWN LIVE 2006-2007 - Kizunahuakutari )


pSKY : Vous êtes très occupés.

FLOW : Oui, nous avons beaucoup de chose à faire.

pSKY : Qu’elle est pour vous, la clé de votre longévité ?

FLOW : Le groupe est l’équilibre entre  chacune de nos personnalités.

pSKY : Pourquoi avez-vous appelé votre dernier album « Black&White » ?

FLOW : Nous voulions que notre message soit clair. Sans nuance.

pSKY : Comment gardez-vous un tel niveau d’énergie pendant toute une représentation ?

FLOW : Tequila !
Nous récupérons l'énergie de notre public. Ceci est particulièrement le cas avec le public américain. Le concert ne ressemble pas à 90 minutes de représentation.

pSKY : Quelle est la chanson que vous aimez le plus jouer en concert ?

FLOW : C’est une question difficile … On les aime toutes.

GOT’S : J’aime « Colors ».

pSKY : La nuit dernière, KOHSHI a parlé de l'impact du tremblement de terre Tohoku [1] avait sur lui. Qu’en est-il pour vous ?

FLOW : C'était une nouvelle expérience pour nous. Personne n'avait éprouvé quelque chose comme cela auparavant. Il nous a ouvert les yeux. Maintenant, si nous voulons dire quelque chose, nous le disons. Si nous voulons faire quelque chose, nous le faisons. Parce que la vie est courte.

pSKY : Pour les personnes qui n’ont jamais écouté votre musique, quelle chanson leur conseillerai vous d’écouter ?

FLOW : « GO !!! ». Cette chanson représente tout ce que nous sommes.

pSKY : Avez-vous été choqué par  les questions  audacieuses que l’on vous a posé Vendredi lors de la conférence ?

FLOW : Nous avions été à quatre conventions auparavant donc nous étions préparés. Cependant, nous avons été très étonnés la première fois que nous avons fait une conférence.

pSKY : Où vous voyez-vous dans les dix prochaines années ?

FLOW : Nous aimerions continuer ce que nous faisons actuellement.

KOHSHI : Si le groupe n’existe plus, je veux vivre en Californie.

FLOW : En réalité, nous voyons « Black&White » comme le début d’une nouvelle ère.

**

 [1] Le tremblement de terre Tohoku correspond à celui qui a touché le Japon en 2011.

**

 Traduction : Nasu /Tiziana
Correction : Nasu

**

Interview originale
: Ici

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 21/06/2012